VOYAGER C’EST AUSSI RENCONTRER DES ANIMAUX !

Il faut savoir que nous n’avons aucun animal de compagnie depuis la mort de notre « cochon dame » comprenez cochon d’Inde surnommée « Fée boulette » pour Ciboulette en réalité.

Ciboulette alias « Fée boulette »

Maman, c’est à dire moi, aime bien les animaux mais n’aime pas trop cohabiter avec certains d’entre eux !

ANIMAUX ERRANTS / SAUVAGES ou AUTRES

Depuis notre départ et dans chacun des pays traversés, nous avons croisé toutes sortes d’animaux… Rien de bien exotique, pas de lions, ni de crocodiles, …

Mais d’autres animaux … d’autres félins !

Des tonnes de chats ! Du chaton au gros matou, ils étaient parfois beaux aux poils luisants ou éborgnés, poils hirsutes, sales et pleins de nœuds… parfois craintifs ou certains plutôt câlins voir très pot de colle !

Les enfants se sont découvert une passion,  celle de jouer avec ces félins « féroces » ! Et papa qui dit ne pas aimer les chats, a été celui qui a fait ronronner le plus de chats que toute la famille réunie (je sifflote).

Puis, rendez-vous était pris,  les oiseaux, les abeilles et les guêpes attendaient avec impatience, chacun de nos repas ! Parfois, c’était rigolo, mais des fois c’était plutôt pénible ! Les guêpes qui s’invitent sur ton steak , ou dans un pot de confiture… ou pire qui viennent se suicider dans ta bière ! Combien de fois j’ai sauvé la vie d’abeilles tombées au fond des bols de chocolat chaud des pirates (heureusement que j’ai  un diplôme de sauveteur !).

Mais bon, nous ne pouvons pas tout avoir, la chance de manger dehors, avec des vues splendides et différentes depuis notre « terrasse », être au cœur de la nature, enlacés par la chaleur des rayons du soleil matinal et ne pas avoir d’invités inopinés !

Animaux nichés dans les sanitaires…

Je ne vous parle pas de « ces compagnons » de douches, ou de « petits coins », tels que les araignées ou ces bestioles rampantes ou volantes plus ou moins grosses et non identifiées. Le jour, on les guette, on scrute chaque recoin  et  la nuit on fait moins les malins, on s’équipe d’une frontale pour se rassurer mais surtout  on ne traîne pas ! (Frissons assurés les premiers temps puis on s’habitue…).

Autre animal errant : le chien

C’est en Croatie que nous avons rencontré les premiers chiens errants, mais c’est en Grèce qu’ils étaient les plus agressifs. Ils se promènent en meute. Des tonnes de chiens redevenus sauvages, avec des risques sanitaires importants, donc nous étions vigilants et avions donnés pour consigne aux enfants, de ne pas s’en approcher même si certains étaient très beaux !

Et depuis que nous sommes au Maroc, deux mois déjà, nous avons retrouvé, proche de notre camping à Mohammedia, des chiens errants qui ont élu domicile dans des terrains vagues au milieu des chantiers de constructions de masse pour le tourisme. Ce qui n’est pas rassurant la nuit, si vous souhaitez faire une petite promenade digestive au clair de lune. D’après notre hôte, il y en a moins qu’avant… ces chiens seraient empoisonnés régulièrement… (pas terrible comme solution).

Chiens errants oui mais plus sociables

En effet, lorsque vous descendez à Imourane / Taghazout près d’Agadir, vous avez sur les plages des chiens errants affalés sur le sable, on les croirait morts…mais pas du tout, juste ils dorment étalés de tout leur long au soleil. Ils ne se réveillent que pour poursuivre en aboyant, tout autre canidé qui s’aventurerait sur leur territoire. Rien de bien méchant… Ils sont plutôt en recherche de compagnie humaine. Ils dorment en général, près de vous ou sur votre serviette !

Le soir, si vous faîtes partie des derniers à quitter la plage, vous vous retrouvez entourés d’une belle meute de chiens. En effet, dès les personnes près desquelles ils se sont installés, s’en vont, les chiens se lèvent en s’étirant un peu bien-sûr et ils partent trouver d’autres  gens. Ils ne sont pas agressifs du tout. Ils sont même pour certains, bagués à l’oreille, il s’agit en fait d’une campagne de stérilisation et de vaccination des chiens errants. (Meilleure solution que l’empoisonnement).

Et on ne vous cache pas que parfois, on peut s’attacher à ces bouilles poilues qui sont magnifiques !

 

A la nuit tombée, nous entendrez tous les chiens aboyer pendant une bonne partie de la nuit … ils se demandent où sont partis « les gens ». Mais rassurez-vous, vous entendrez plus le bruit des vagues de l’océan Atlantique que leurs aboiements. Une fois que les « gens » sont de retour, ils s’allongent près d’eux ou de leurs affaires et dorment.

Animaux  de basse-cours

C’est à Marrakech, que nous avons vécu pendant 3 semaines en compagnie d’animaux de basse-cours tels que :

  • Les poules et les coqs
  • Les canards
  • Les paons…

Les enfants et Flo (je sifflote encore !) adoraient les nourrir avec notre pain rassis. Ces gallinacés et autres animaux à plumes,  étaient particulièrement appétissants … bien nourris, bien gras, la plume brillante… bref on vérifiait chaque matin s’ils étaient tous au RDV ou si quelques-uns avaient fini dans la casserole !

Équidés  et autres animaux plus locaux

C’est au Maroc que nous les avons rencontré, sur les plages. Des dromadaires et de magnifiques chevaux qui sont  présents sur le sable, pour divertir le « touriste » ou certains locaux le week-end. Vous pourrez chevaucher ces belles bêtes, cheveux au vent, sur le rivage de l’océan… Parfois, vous pourrez croiser d’autres bêtes, cette fois-ci motorisées, des quads ou/et des buggy.

A ce jour, nous n’avons pas encore testé la balade à dos de dromadaires. On se réserve cette expérience quand nous serons dans le désert à Merzouga.

Finalement :

Notre voyage n’est pas encore à sa moitié et pourtant nous pouvons constater que nous n’avons jamais été plus entourés d’animaux en tout genre depuis que nous sommes nomades. Et vous ? Quels animaux avez-vous croisé ?

Post-Scriptum :

Ne prêtez pas attention à la piètre qualité des photos prises avec mon téléphone portable… je n’ai pas les mêmes compétences que Florent… Moi je suis « sauveteur » d’abeilles pas photographe !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *