Nomades depuis un mois déjà ! Et la route continue !

Quoi de neuf depuis le 31 août 2017 ?

Changement de mode de vie : passage d’une vie sédentaire à une vie nomade

Nous avons rendu les clés de notre maison en location. Nous voilà officiellement nomades (pas exactement car nous avons gardé une adresse fiscale en France), mais à présent nous vivons dans un camping car.

L’essentiel est dedans, c’est-à-dire, pas grand-chose :

Les membres d’une famille (le plus important)

– Leurs effets personnels (besoin de repères, jouets, doudous, livres.. mais aussi vêtements, literie, affaires scolaires, vélos…)

– Le minimum vital : un équipement bien pensé pour avoir un minimum d’autonomie :

  • 1 panneau solaire et batterie de cellule,
  • 2 bouteilles de gaz (1 propane + 1 GPL),
  • un frigo trimix,
  • plaque de cuisson 3 feux,
  • une salle de douche avec toilettes séparées,
  • des lits superposés pour les pirates,
  • 1 lit capucine pour les parents,
  • 2 coins dînette… et moult rangements (c’est essentiel dans un petit espace … pas si petit en fait)

– Du matériel comme des cales, des câbles électriques pour se brancher quand c’est possible et une caisse à outils.

Mine de rien, il ne faut pas énormément d’affaires pour vivre bien. Le reste est en général, du superflu, de la consommation pure.

Quand on est nomade, on apprend à tout mesurer :

  • Les courses: compte tenu de la taille de notre réfrigérateur et de nos placards, on n’achète plus en grosse quantité mais au repas près. Ce qui réduit considérablement les déchets.
  • L’eau est plus précieuse ! On en consomme beaucoup moins sauf pour boire bien sûr. Même si nous sommes dans un camping, on ne laisse pas couler l’eau. Nous avons aussi testé la douche solaire, les enfants ont adoré !
  • L’électricité, on peut s’en passer pour vivre, comme nous n’avons plus d’appareils énergivores tels que le four, le micro-ondes ou tout autre appareil ménager. Et ce mode de vie, nous fait réutiliser des objets tels que la bouilloire qui siffle pour le thé et le café par exemple. De plus nous avons des lampes rechargeables en cas de panne de batterie, ou s’il n’y a pas de branchement électrique dans nos lieux de bivouac. Enfin nous avons une batterie de secours pour les téléphones portables…. Ce qui n’empêche pas que nous apprécions de trouver des branchements électriques sur nos lieux de campement pour recharger les lumières, les téléphones, les batteries d’appareil photo et utiliser les ordinateurs.

Quand on vit en camping car, une fois arrivés sur notre lieu de destination, nous ne nous déplaçons qu’à pieds, à vélo ou en transport en commun, ce qui implique moins de consommation de carburant, et cela est meilleur pour la planète, notre équilibre et notre santé. Nous apprenons à nous passer des voitures pour tous les trajets quotidiens.

Être nomades, c’est bien plus qu’un mode de vie, c’est aussi un état d’esprit, une philosophie de vie différente.

On fait plus attention à notre planète car nous vivons comme diraient mes pirates « dans le plus grand jardin du monde », sans clôture… On a la nature pour nous, alors nous en prenons soin (on ramasse les déchets trouvés sur notre chemin, sur les plages, dans la mer et on les jette dans une poubelle, dès que l’on en trouve une). Nos enfants ont ce réflexe à présent et nous en sommes fiers. Ce sont d’ailleurs eux qui sont responsables du tri de nos déchets.

De plus comme la vie nomade, c’est aussi vivre à l’extérieur, nous sommes heureux de parler avec les personnes qui viennent à notre rencontre. On s’ouvre davantage aux autres.

Notre premier point de chute :

Au camping Village Mont-Blanc à Passy (74)

Nous connaissions ce camping pour y avoir déjà séjourné lors de notre rencontre avec nos partenaires de Mountain Store.

Il vient d’être repris en gérance (depuis 1 an), il s’agissait d’un camping municipal laissé un peu à l’abandon avec des sanitaires vétustes . Le nouveau gérant enchaîne les travaux d’améliorations et d’aménagements. Tout n’est pas encore parfait pour le moment, mais vous aurez certainement un accueil chaleureux, des emplacements spacieux, et des sanitaires refaits d’ici le mois d’avril 2018. Ils vont également installer un système de chauffage dans les sanitaires pour accueillir des campeurs toute l’année. A ce jour, le camping est ouvert uniquement pour les locations de chalets et rouvrira pour tous au mois d’avril 2018.

Nous sommes attachés à ce camping, car nous y sommes restés quelques temps avant de démarrer notre tour d’Europe et parce qu’il se situe dans un coin que nous aimons particulièrement: Passy en Haute-Savoie. Nous y avons fait de belles balades et de belles randonnées l’année dernière.

Une rencontre encourageante :

Notre toute première, c’était Claude, un retraité camping-cariste venu accompagner sa femme qui partait faire le tour de Mont-Blanc à pied sur plusieurs jours.

Il a vu l’adresse de notre blog sur « BigFoot » (notre camping car), il l’a visité puis est venu nous en parler et nous a proposé de venir dans son camping car pour discuter d’une de nos destinations prévues : le Maroc.

Nous nous sommes quittés avec pleins d’infos et de bonnes adresses ! Merci Claude !

Enfin le top départ est donné !

Après 15 jours d’attente pour l’obtention de notre carte grise. Nous pouvions enfin démarrer notre aventure en dehors des frontières françaises. Un sentiment d’excitation se mêlait à une appréhension de ce qui nous attendait, de l’inconnu !

Passage du tunnel du Mont-Blanc, bien plus qu’un simple tunnel, il était le symbole de notre sortie du pays et le début d’une vie nomade enrichissante.

Bilan

Après 1 mois de voyage, nous sommes tous rassurés car au final, c’est un peu comme à la maison, ce BigFoot: il y a papa, maman, et les enfants. La promiscuité n’est pas pesante, je pense que la configuration de notre camping-car y est pour quelque chose (il est long, les enfants sont à l’arrière et non sur le côté comme dans beaucoup d’autres, leurs lits superposés sont séparés du reste par un rideau épais. Et la capucine des parents est à l’autre bout.

Comme nous disaient les pirates ce matin, « c’est drôle, ça ne nous fait plus bizarre d’être à l’étranger. » Ils se sentent tellement bien et à l’aise, même lorsqu’ils rencontrent des personnes qui ne parlent pas la même langue qu’eux. Ils font l’effort de dire quelques mots en anglais, ou en croate pour certains,  ou viennent vite nous demander de l’aide.

Nous avons traversé 3 pays: l’Italie, la Slovénie et actuellement la Croatie. Nous finissons de visiter ce magnifique pays et nous vous ferons un article complet dessus.

Vivement la suite de notre beau voyage ! N’hésitez pas à aller dans la galerie de photos en attendant les articles à suivre.

A très vite !

2 commentaires sur “Nomades depuis un mois déjà ! Et la route continue !”

  1. Bonjour c est super et ça nous sert beaucoup nous faisons pareil dans un mois enfin à peu près car nous avons deux enfants et une petite fille que nous voulons voir régulièrement nous allons vous suivre sur votre blog et vous raconterai nos aventures si vous le voulez bien bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *