Départ de Pula : 19 septembre 2017

Arena Stoja

Après plusieurs averses entrecoupées d’éclaircies, nous décidons de descendre un peu plus au sud, vers Zadar. Un départ est programmé pour ce mardi 19 septembre.

Un départ glissant

Le sol de notre camping est un mélange d’herbe mais surtout de terre rouge. Et cette nuit, pour ne pas déroger à la règle, il a plu sans cesse (d’ailleurs nous avons peu dormi hormis les enfants !). Du coup ce matin, le terrain était gorgé d’eau, et il y avait un peu partout des ornières creusées par les autres véhicules.

On a tout plié, sous la pluie of course, et nous sommes prêts à partir.

Flo est aux commandes et moi en bon co-pilote, je suis dehors pour le guider. Petite marche arrière, nickel jusque là tout va bien. Puis, je passe devant le camion.

 » Allez Flo, tout est ok, ça passe ! lui dis-je »

Heu en fait non, c’était sans compter sur l’état du terrain … Patinage des roues … ce départ sera plus difficile que prévu ! Alors nous sommes beaucoup moins confiants mais on ne baisse pas les bras. Allez c’est reparti !

Et les deux roues avant s’embourbent, patinent… BigFoot fait de belles glissades en avant, en arrière, en travers !!!

La solidarité entre campeurs

Les bruits de patinage que fait BigFoot attirent un premier camping cariste, puis 2, puis 3… puis 5 !

Comme on dit :  » L’Union fait la Force »

Tout le monde, les pieds dans la boue, baskets, claquettes, tatanes et autres chaussures on fait une thalassothérapie gratuite. Ça parlait allemand, anglais, néerlandais, français, mais tous ont réussi à faire bouger la bête et nous mettre sur le chemin en bitume !

Nous remercions nos sauveurs qui repartent tout sourire avec des blocs de boue aux pieds !

De notre coté, nous étions soulagés d’avoir pu repartir, et heureux de voir qu’il existe encore de la solidarité, peu importe la nationalité et même si les langues sont différentes, on sait quand l’autre à besoin d’aide !

On the road again !

Nous voilà à nouveau sur la route !

Tout y est ou presque, la pluie, le vent, la température qui descend, le brouillard épais, des travaux sur la route… il nous manquait plus que la neige !

Enfin, le soleil fait son apparition, nous sommes heureux, on ressent même sa chaleur au travers des fenêtres et pare-brise. Nous approchons de notre destination, un camping au bord de la mer.

Arrivés oui mais …

Comme pour le départ de ce matin, nous avons eu droit à une autre série d’embourbements, et de solidarité de la part des campeurs. Exténués mais motivés, nous nous installons… on fait connaissance avec des voisins quand …

Une averse titanesque s’abat sur nous ! En 10 secondes, nous étions rincés !!!

Demain est un autre jour !

Allez ce soir, une soupe et au lit ou pas tout à fait, mais l’idée est là. Je prie mère nature pour qu’elle nous laisse un peu de répis, que l’on puisse dormir et demain sécher ce qui est à sécher !

Une fois remise de mes émotions, je vous parlerai de Piran (Slovénie) et Pula (Croatie) dans des articles que vous trouverez dans la catégorie « Carnets de voyage »

A bientôt !