La génèse de notre projet

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une famille ordinaire, avec deux enfants âgés (à l’heure où j’écris ces lignes) de 6 et 8 ans. Vous pouvez trouver dans la rubrique « A propos », la description détaillée, de chacun d’entre nous.

Nous sommes de nationalité française, européens, et, si j’appliquais la réflexion de mon plus jeune fils, je pourrais aussi nous définir comme humains vivant sur la planète Terre. Antoine, plus petit, disait qu’il était humain, non pas un garçon ou une fille, non pas un enfant ou un adulte, juste un Humain. Je trouve que son raisonnement est sain, sincère et naturel. Il se sentait tout simplement un individu à part entière parmi 7 milliards d’autres.

Nous aimons notre planète, sa faune, sa flore, nous apprécions le merveilleux spectacle que nous offre la nature, et essayons de la respecter aussi bien dans notre vie quotidienne que lors de nos randonnées.

Nous aimons, usons et abusons des nouvelles technologies qui réduisent les distances entre les individus, et nous apprécions aussi les rencontres réelles. Nous ne sommes attachés ni aux lieux ni aux biens, l’important est que notre famille soit unie et marche dans la même direction.

Notre famille est notre moteur, notre force.

Pourquoi avons-nous choisi de faire ce long voyage ?

A la limite du burn-out dû à une vie sociale de plus en plus inexistante en dehors du travail, une année d’étude intense, les problèmes de garde pour nos enfants, une vie de famille en pointillée… Nous avons un besoin urgent pour ne pas dire primordial, de nous ressourcer. Juste nous 4, sans superflus, nous et notre future maison sur roues. Ce projet est essentiel pour retrouver notre équilibre.

Et puis, c’est notre attirance pour les voyages, la nature, l’histoire de notre vieux continent et des pays voisins… C’est l’envie de découvrir, pour ma part, quelle est la place de l’enfant dans les différents pays traversés (la prise en charge de l’enfant, de la naissance à l’âge adulte, les modes de gardes, les pédagogies utilisées pour l’accompagner dans son développement).

C’est aussi le désir de découvrir de nouvelles cultures, apprendre à communiquer malgré le barrage de la langue.

Visiter des lieux historiques, partir sur les traces de nos origines, comprendre qui nous sommes, d’où nous venons et surtout vers où nous allons.

En prendre pleins les yeux, et offrir à nos enfants des souvenirs inoubliables, une école ouverte sur le monde et, je l’espère, l’occasion de mettre en pratique des valeurs qui nous sont chères: savoir vivre avec nos différences, respecter les habitudes et coutumes des autres. Faire comprendre à nos enfants que l’on peut avoir une vie riche avec moins de richesses matérielles et également mettre le doigt avec eux sur l’inégalité du partage de ces richesses à travers les pays visités.

Toutes ces raisons, entre autres car la liste est bien trop longue, nous ont convaincues de nous lancer dans ce projet.

Comment allons-nous nous déplacer ?

En camping-car d’occasion, avec capucine pour les parents (c’est « l’annexe » qui se trouve au-dessus de l’habitacle du véhicule et abrite un couchage double), et lits superposés pour les garçons.

de42v6q982
Les pré-requis :

Modèle diesel de marque répandue (Ford-Fiat-Peugeot-Renault…)
Moins de 100 000km si possible
7 places de couchage / 5 places carte grise (capucine deux places + lits superposés) => pas de manipulation le soir pour installer les couchages – lits toujours faits, et espace de vie et repas avec suffisamment d’espace.
Porte vélos
Cabinet de toilette complet (douche– toilettes chimiques – lavabo)
Dînette double + dînette simple (un coin pour les devoirs / bureau, dans l’idéal)
Autonomie complète en chauffage et cuisson, production électrique et rechargement de batteries (alternateur et panneaux solaires), stockage des eaux usées et eaux claires hors gel.
Store extérieur
Équipement de 2 bouteilles de GPL pour le chauffage –eau chaude – cuisson (plus simple d’utiliser le GPL a l’étranger car les normes des bouteilles de gaz ne sont pas homogènes d’un pays à l’autre, et les stations délivrant du GPL sont assez répandues en Europe)

Quel itinéraire ?

googleearth_image
Cet itinéraire est le 3ème que nous construisons, mais il n’y a encore rien de bien défini. On pourra changer selon nos envies du moment.

Nous ne ferons pas une course aux kilomètres, l’idée de ce voyage et de se laisser guider, en Europe (plus ou moins), au gré de nos envies, des rencontres et de la météo.

A ce jour, nous avons, à regret, écarté les pays scandinaves car le coût de la vie y est très élevé et cela handicape trop l’aspect financier du projet.

Pourquoi l’Europe alors que le monde ne se limite pas à notre bout de planète ? Parce que nous allons voyager en camping-car, que notre budget ne sera pas illimité (un transfert de camping-car en bateau pour le continent américain coûte aux alentours des 4000€). Les risques sanitaires sont moins importants dans les pays d’Europe (pas de vaccins obligatoires en dehors de ceux qui le sont en France), des formalités administratives et douanières allégées, et en cas de gros pépin, on n’est jamais très loin.

De quoi avons-nous besoin pour y arriver ?

Nous avons besoin du soutien et encouragements des personnes qui nous suivent, de nos amis, de notre famille.

Et nous avons aussi et surtout besoin d’un soutien financier.

Nous allons nous délester d’une grosse partie de nos biens, louer un box pour stocker ce que nous garderons pour le retour, rendre notre logement, puiser dans notre maigre épargne, et compter sur les dons divers et variés de particuliers et d’entreprises (sponsoring ?).

Le budget de cette année sur les routes à 4 est estimé à 55 000 €. L’achat du camping-car et son équipement représentant déjà une grosse partie de cette somme.

Pour quand est prévu le départ ?

Lorsque nous aurons réglé tout ce qui est administratif et trouvé le financement de notre projet.

On espère d’ici 6 à 8 mois, mais cela prendra le temps qu’il faudra.

Merci d’avance pour votre soutien.

 

9 commentaires sur “La génèse de notre projet”

  1. Suivre votre future aventure, pas à pas, me passionne !
    Que votre beau projet prenne forme et vous apporte toutes les richesses que vous en attendre !

  2. Ping :ROAD TRIP | La Route à 4

  3. De l’état de projet à celui de la première réalisation concrète : l’étape du passeport !…. pour nous, papy et manou, c’est la confirmation de l’imminence d’un départ, nous nous y préparons psychologiquement, jour après jour… Tout va bien !

  4. En vous lisant, je vois bcp de similitudes avec notre histoire. Famille de 5, devenue nomade suite à un projet de tour du monde humanitaire et pédagogique initié en janvier 2016 ( Du rêve au ciel étoilé ). Bravo à vous et peut être à bientôt sur les routes!

  5. Nous avons un projet similaire .Par contre le sponsoring nous avons vite abandonner l’idée car les gens et les entreprise pense « ils nous demande de l’argent pour partir en vacance » ou pour que ça fonctionne il faut vraiment apporter quelque chose d’important au sponsor ce qui deviens un boulot à plein temps pendant le voyage .c’est pourquoi nous avons opter pour l’ouverture d’une entreprise en plus de nos boulots respectif pour boucler le budget

  6. Ping :ROAD TRIP – La Route à 4

  7. Ping :Les pirates - Maman oui mais pas que

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *